Historique de la RT

4. RT 2000

La quatrième réglementation thermique date de 2000 (RT 2000). Les bâtiments neufs résidentiels doivent prétendre à une consommation maximale réduite de 20 % par rapport à la RT 1988 et les tertiaires une réduction de 40 % (à l’exception des bâtiments dont la température normale d’utilisation est inférieure à 12°C, des piscines, des patinoires, des bâtiments d’élevage ainsi que des bâtiments chauffés ou climatisés en raison de leurs processus de conservation ou de fabrication). Cet écart est du en grande partie par le rattrapage des exigences imposées aux bâtiments tertiaires qui se voient appliquer des contraintes similaires à celles des logements. Dans cette nouvelle réglementation, le législateur prend en compte le confort d'été, via des températures maximales à respecter, dans les bâtiments non-climatisés en se basant principalement sur la zone climatique, la possibilité d'ouvrir les fenêtres, l'inertie thermique et la protection solaire. Avec elle, les constructeurs doivent maintenant respecter des "performances" en matière d'économie d'énergie, d'équipements consommateurs d'énergie (chauffage, ECS, climatisation et éclairage) et de confort d'été.

Contactez nous

captcha
Recharger